Blog

Blog

L’entre-deux, ça ne vous dit encore rien ? C’est normal, c’est un type de viande unique que La Bille Bleue a développé. Ni veau, ni bœuf, c’est une viande bovine produite par les éleveurs qui suivent notre cahier des charges bien-être animal.

L’Angus est une race bovine originaire d’Ecosse mondialement reconnue pour sa viande persillée et savoureuse, d’une qualité largement appréciée des gastronomes. La vache Angus est particulièrement appréciée pour son caractère calme et ses caractéristiques bouchères. 

L’entre-deux est une viande produite par les bovins issus de notre filière mixte. Nos veaux sont élevés à la ferme pendant minimum 8 mois, loin du système intensif et délocalisé auquel ils seraient destinés sans l’intervention de La Bille Bleue. 

Chez la Bille Bleue, nous avons voulu concevoir une filière laitière responsable, qui ne traite pas ses veaux comme des déchets. Par filière responsable, entendez aussi une filière mixte : qui produit du lait ET assume l’élevage de ses veaux, leur épargnant la filière industrielle et délocalisée à laquelle ils sont généralement destinés.

Pour produire du lait, une vache doit donner naissance à un veau. Et ce veau est bien encombrant pour la filière laitière, en particulier si c’est un mâle qui ne produira jamais de lait à son tour. Alors que devient-il ce veau ?

Une vache haute productrice est contrainte de produire des efforts physiologiques intenses tout au long de sa vie. Elle est souvent abattue tôt, et dans des états corporels dégradés (maigre), raison pour laquelle la viande de vaches laitières est souvent considérée comme de piètre qualité. 

Pour les animaux comme pour l’homme, la diversité est source de richesse !

Aujourd’hui, les attentes sociétales évoluant, de multiples chercheurs se mobilisent afin de redéfinir ce qu’est l’animal et sa relation à l’homme. Plusieurs de ces recherches ont mis en évidence que le comportement humain est étroitement corrélé à la perception que l’animal aura de son environnement.

Vegan, végétarien, végétalien ou encore flexitarien,…

Dans les modèles actuels de production laitière, le veau est séparé de sa mère directement après le vêlage, pour maximiser le volume de lait disponible pour la traite.

Nous savons tous que le transport des animaux est source de stress et donc néfaste pour le bien-être des bêtes. Mais connaissons-nous vraiment les impacts sur la qualité de la viande ?