De la fourche…

La filière laitière telle qu’elle est construite ne nous convenait pas, alors nous avons créé la nôtre en développant un cahier des charges qui fait du bien-être animal la priorité numéro 1.

Nos éleveurs partenaires mettent en œuvre cette charte pour leur production laitière et l'élevage de leurs bêtes

Nos métiers

… à la fourchette

Nous transformons le lait et la viandes de façon artisanale, en respectant les produits autant que l'on respecte les animaux.

Puis nous vous les remettons au plus des bassins de production, soit en vente directe (réservez enligne ici), soit avec l’aide de distributeurs locaux.

Nos métiers

De la fourche…

La filière laitière telle qu’elle est construite ne nous convenait pas, alors nous avons créé la nôtre en développant un cahier des charges qui fait du bien-être animal la priorité numéro 1.

Nos éleveurs partenaires mettent en œuvre cette charte pour leur production laitière et l'élevage de leurs bêtes

… à la fourchette

Nous transformons le lait et la viandes de façon artisanale, en respectant les produits autant que l'on respecte les animaux.

Puis nous vous les remettons au plus des bassins de production, soit en vente directe (réservez enligne ici), soit avec l’aide de distributeurs locaux.

Nos produits

Sain

Manger bon c’est bien, et manger sain c’est encore mieux. Toutes nos gammes sont produites sans intrants, sans chimie, sans OGM, et de qualité supérieure grâce à l’alimentation saine que l’on offre à nos bêtes. Nos fromages sont au lait cru (nutritif et bioactif), et nos ingrédients tous naturels. Avec La Bille Bleue, gourmandise et santé sont compatibles.

Sauvage

Pour faire de bons produits, nous croyons en une agriculture paysanne et conforme à la Nature. Rythmes de production modérés, alimentation herbagère, diversification des cultures, enrichissement des écosystèmes. Bien-être animal et respect de l’environnement doivent aller de pair !

Simple

Le goût, le terroir, la qualité. Pour honorer la qualité de notre lait et de nos bêtes, nous misons sur une transformation artisanale sans artifices. Nos produits sont simples et naturels, nos listes d’ingrédients courtes.

Nos produits

Sain

Manger bon c’est bien, et manger sain c’est encore mieux. Toutes nos gammes sont produites sans intrants, sans chimie, sans OGM, et de qualité supérieure grâce à l’alimentation saine que l’on offre à nos bêtes. Nos fromages sont au lait cru (nutritif et bioactif), et nos ingrédients tous naturels. Avec La Bille Bleue, gourmandise et santé sont compatibles.

Sauvage

Pour faire de bons produits, nous croyons en une agriculture paysanne et conforme à la Nature. Rythmes de production modérés, alimentation herbagère, diversification des cultures, enrichissement des écosystèmes. Bien-être animal et respect de l’environnement doivent aller de pair !

Simples

Le goût, le terroir, la qualité. Pour honorer la qualité de notre lait et de nos bêtes, nous misons sur une transformation artisanale sans artifices. Nos produits sont simples et naturels, nos listes d’ingrédients courtes.

Nous

Erwan Spengler, vétérinaire de formation, avait un vœu : bénéficier de garanties sans compromis pour le bien-être des animaux qui nous nourrissent. Celles qui existaient ne lui suffisaient pas, alors il a créé La Bille Bleue. Et pour donner vie à ce projet, Erwan s'est entouré d'une équipe riche, constituée de compétences en agronomie, commerce, qualité et communication. C'est donc grâce à Vincent, Thierry, Louise, Thibault, Raoult, Lucie et d'autres encore que cette vision est devenue réalité !

Nos éleveurs

Les dérives des filières naissent aussi de notre manière de consommer. Nous tous, consommateurs, pouvons orienter l'agroalimentaire vers des modèles plus vertueux. Comment ? Par nos actes d'achat (local, éthique, bio, flexitarisme), qui nous donnent un réel pouvoir de décision au quotidien. En choisissant La Bille Bleue, vous améliorez notre monde actuel, et vous construisez celui de demain.

Qui sommes-nous ?

Nos artisans

Terroir et gastronomie, production et transformation, agriculture et artisanat : toutes ces notions sont intimement liées. Et c'est grâce à des artisans experts et passionnés que l'on peut transformer la production de nos fermes en délicieux produits consommables, pour le bonheur des grands et des petits !

Vous

Les dérives des filières naissent aussi de notre manière de consommer. Nous tous, consommateurs, pouvons orienter l'agroalimentaire vers des modèles plus vertueux. Comment ? Par nos actes d'achat (local, éthique, bio, flexitarisme), qui nous donnent un réel pouvoir de décision au quotidien. En choisissant La Bille Bleue, vous améliorez notre monde actuel, et vous construisez celui de demain.

Qui sommes-nous ?

Nous

Erwan Spengler, vétérinaire de formation, avait un vœu : bénéficier de garanties sans compromis pour le bien-être des animaux qui nous nourrissent. Celles qui existaient ne lui suffisaient pas, alors il a créé La Bille Bleue. Et pour donner vie à ce projet, Erwan s'est entouré d'une équipe riche, constituée de compétences en agronomie, commerce, qualité et communication. C'est donc grâce à Vincent, Thierry, Louise, Thibault, Raoult, Lucie et d'autres encore que cette vision est devenue réalité !

Nos éleveurs

Les dérives des filières naissent aussi de notre manière de consommer. Nous tous, consommateurs, pouvons orienter l'agroalimentaire vers des modèles plus vertueux. Comment ? Par nos actes d'achat (local, éthique, bio, flexitarisme), qui nous donnent un réel pouvoir de décision au quotidien. En choisissant La Bille Bleue, vous améliorez notre monde actuel, et vous construisez celui de demain.

Nos artisans

Terroir et gastronomie, production et transformation, agriculture et artisanat : toutes ces notions sont intimement liées. Et c'est grâce à des artisans experts et passionnés que l'on peut transformer la production de nos fermes en délicieux produits consommables, pour le bonheur des grands et des petits !

Vous

Les dérives des filières naissent aussi de notre manière de consommer. Nous tous, consommateurs, pouvons orienter l'agroalimentaire vers des modèles plus vertueux. Comment ? Par nos actes d'achat (local, éthique, bio, flexitarisme), qui nous donnent un réel pouvoir de décision au quotidien. En choisissant La Bille Bleue, vous améliorez notre monde actuel, et vous construisez celui de demain.

Ils nous soutiennent :

Des questions sur La Bille Bleue ?

La Bille Bleue, Bio, Label Rouge, j'ai du mal à faire la différence !

En effet, il y a beaucoup de labels et marques de qualité, et tous ne sont pas fiables. Parlons surtout de la Bio, selon nous une vraie référence en matière d’agriculture : AB est un label officiel reconnu par l’État, alors que La Bille Bleue est une marque privée.


Voyez-nous toutefois nous aussi comme une garantie de qualité : si vous trouvez notre estampille sur une viande ou un fromage, vous avez entre les mains un produit qui répond à des critères précis que nous avons développés en interne. Car malgré les formidables avancées apportées par la Bio, certains « trous dans la raquette » persistent, notamment en matière de bien-être animal.

L'intégralité de vos produits est-elle certifiée Bio ?

Nous croyons en l’impact de la Bio pour les consommateurs, les agriculteurs, les animaux et l’environnement. Dans l’immense majorité des cas, nous travaillons en « surcouche » de ce label. Vous avez donc les deux garanties à la fois.

Dans certains cas, nous pouvons être amenés à travailler avec des éleveurs non Bio, quand ils ont un niveau d’exigence suffisamment élevé. Rappelons que certains éleveurs ne sont pas certifiés pour des raisons techniques ou par choix personnel, mais ont malgré tout des pratiques d’élevage au moins égales à leurs collègues Bio. Ce qui est sûr, c’est que quand nous travaillons avec un éleveur, quel qu’il soit, il satisfait à notre cahier des charges La Bille Bleue.


Si la garantie AB reste toutefois indispensable pour vous, c’est facile : cherchez le logo AB sur nos produits 🙂

L'intégralité des animaux de vos élevages sont-ils élevés suivant votre cahier des charges ?

Pas encore. Cet objectif s’atteint de façon progressive et demande du travail de la part de nos partenaires éleveurs. Avec La Bille Bleue, ils ont le courage de s’aventurer vers une agriculture engagée dont ils sont les précurseurs, et c’est un effort que l’on doit saluer !


Dans chacune de nos fermes, nous démarrons avec des groupes de quelques animaux. Ce qui permet aux éleveurs une progression plus douce vers notre système de production. Au fur-et-à-mesure, et grâce à vous qui nous soutenez en achetant nos produits, chaque éleveur pourra généraliser le modèle Bille Bleue à l’intégralité de son élevage.

Si le bien-être animal vous concerne tant, pourquoi élever et consommer des animaux ?

Question intéressante ! Nous observons que les comportements de chasse inter-espèces (et même d’élevage) font partie de la Nature qui nous entoure, et ce depuis des centaines de milliers d’années. La consommation de produits d’origine animale est un phénomène naturel et qui présente de nombreux intérêts nutritionnels.

L’élevage peut être compatible avec le respect des animaux, s’il est conduit de façon responsable, apaisée et humble. C’est la mission que nous nous donnons : offrir une belle vie et une mort digne aux bêtes de fermes que nous consommons.

Vous parlez beaucoup de bien-être animal, y a-t-il d'autres intérêts à consommer vos produits ? 

Il y en a plein ! L’ensemble de notre cahier des charges agit pour le bien-être animal, mais aussi pour un modèle agricole durable, sain et respectueux de l’environnement. Cela passe par l’encadrement de l’alimentation, de la durée d’élevage ou de la conduite générale de nos fermes partenaires.

Citons quelques bénéfices du modèle La Bille Bleue :

• Réduction des émissions de gaz à effet de serre, grâce à un modèle relocalisé (transports limités à absents) et des cadences d’élevage ralenties.

• Amélioration du profit nutritionnel des produits laitiers et viandes, grâce à des transformations limitées et une nutrition de nos bovins très largement tournée vers leur alimentation naturelle : l’herbe !

Réduction des pertes et déchets et cohérence globale des consommations, en valorisant l’ensemble des productions d’une ferme laitière (lait, veaux, vaches), et en encourageant une consommation responsable et diversifiée.

Vous êtes une jeune entreprise, quelles garanties avons-nous en matière d'hygiène et sécurité alimentaire, et en matière de traçabilité de vos produits ?

Vous avez les mêmes garanties qu’avec n’importe quelle marque nationale que vous trouvez en distribution ! Petite ou grande entreprise, nous devons tous satisfaire aux mêmes réglementations européennes et françaises. Quand vous achetez un de nos produits, ils sont issus d’élevages répertoriés, d’animaux enregistrés et d’ateliers de transformation agrées et contrôlés. L’agriculture paysanne et l’artisanat n’excluent pas l’hygiène !


Et en matière de bien-être animal, nous allons bien au-delà des attentes réglementaires et c’est justement ce qui fait notre différence.

Vos produits ne sont pas exactement les mêmes en fonction des saisons et des régions de distribution. Pourquoi ?

Parce que nous n’avons pas voulu développer une marque monolithique. Nous cultivons une approche paysanne, locale et artisanale de la production alimentaire. Nous ne cherchons pas à standardiser notre production, et n’employons pas de méthodes industrielles allant dans ce sens.


Nous travaillons avec plusieurs éleveurs, terroirs et artisans transformateurs, et surtout avec la Nature, tout au long des saisons. Cette diversité enrichit notre gamme et explique certaines variabilités qui n’affectent en rien la qualité des produits, au contraire !

Qu'est-ce que votre cahier des charges, et comment est-il structuré ?

Nous pensons que les conditions d’élevage et d’abattage des animaux dont on consomme les denrées ne sont pas satisfaisantes. Nous avons donc créé un certain nombre de règles précises pour améliorer le sort de ces bêtes : ce sont ces règles qui constituent notre cahier des charges. Notre attention s’articule largement autour du bien-être animal, mais nous sommes aussi très regardants sur des critères comme l’alimentation ou l’intensité de la sélection génétique.


Notre cahier des charges se concentre aujourd’hui sur la filière laitière. Nous y avons inclus des règles obligatoires (comme laisser les veaux vivre 6 mois au contact direct de leurs mères biologiques) et des règles facultatives, qui donnent des objectifs long terme à notre démarche (comme la reproduction par monte naturelle à 100%).


Notre cahier des charges n’est pas figé. Il est vivant et s’adapte au gré de nos échanges avec nos éleveurs, avec vous, et avec nos structures amies (associations de défense des animaux, groupement paysans, etc). Nous nous engageons à toujours le faire évoluer pour le meilleur.

Des questions sur La Bille Bleue ?

La Bille Bleue, Bio, Label Rouge, j'ai du mal à faire la différence !

En effet, il y a beaucoup de labels et marques de qualité, et tous ne sont pas fiables. Parlons surtout de la Bio, selon nous une vraie référence en matière d’agriculture : AB est un label officiel reconnu par l’État, alors que La Bille Bleue est une marque privée.


Voyez-nous toutefois nous aussi comme une garantie de qualité : si vous trouvez notre estampille sur une viande ou un fromage, vous avez entre les mains un produit qui répond à des critères précis que nous avons développés en interne. Car malgré les formidables avancées apportées par la Bio, certains « trous dans la raquette » persistent, notamment en matière de bien-être animal.

L'intégralité de vos produits est-elle certifiée Bio ?

Nous croyons en l’impact de la Bio pour les consommateurs, les agriculteurs, les animaux et l’environnement. Dans l’immense majorité des cas, nous travaillons en « surcouche » de ce label. Vous avez donc les deux garanties à la fois.

Dans certains cas, nous pouvons être amenés à travailler avec des éleveurs non Bio, quand ils ont un niveau d’exigence suffisamment élevé. Rappelons que certains éleveurs ne sont pas certifiés pour des raisons techniques ou par choix personnel, mais ont malgré tout des pratiques d’élevage au moins égales à leurs collègues Bio. Ce qui est sûr, c’est que quand nous travaillons avec un éleveur, quel qu’il soit, il satisfait à notre cahier des charges La Bille Bleue.


Si la garantie AB reste toutefois indispensable pour vous, c’est facile : cherchez le logo AB sur nos produits 🙂

L'intégralité des animaux de vos élevages sont-ils élevés suivant votre cahier des charges ?

Pas encore. Cet objectif s’atteint de façon progressive et demande du travail de la part de nos partenaires éleveurs. Avec La Bille Bleue, ils ont le courage de s’aventurer vers une agriculture engagée dont ils sont les précurseurs, et c’est un effort que l’on doit saluer !


Dans chacune de nos fermes, nous démarrons avec des groupes de quelques animaux. Ce qui permet aux éleveurs une progression plus douce vers notre système de production. Au fur-et-à-mesure, et grâce à vous qui nous soutenez en achetant nos produits, chaque éleveur pourra généraliser le modèle Bille Bleue à l’intégralité de son élevage.

Si le bien-être animal vous concerne tant, pourquoi élever et consommer des animaux ?

Question intéressante ! Nous observons que les comportements de chasse inter-espèces (et même d’élevage) font partie de la Nature qui nous entoure, et ce depuis des centaines de milliers d’années. La consommation de produits d’origine animale est un phénomène naturel et qui présente de nombreux intérêts nutritionnels.

L’élevage peut être compatible avec le respect des animaux, s’il est conduit de façon responsable, apaisée et humble. C’est la mission que nous nous donnons : offrir une belle vie et une mort digne aux bêtes de fermes que nous consommons.

Vous parlez beaucoup de bien-être animal, y a-t-il d'autres intérêts à consommer vos produits ? 

Il y en a plein ! L’ensemble de notre cahier des charges agit pour le bien-être animal, mais aussi pour un modèle agricole durable, sain et respectueux de l’environnement. Cela passe par l’encadrement de l’alimentation, de la durée d’élevage ou de la conduite générale de nos fermes partenaires.

Citons quelques bénéfices du modèle La Bille Bleue :

• Réduction des émissions de gaz à effet de serre, grâce à un modèle relocalisé (transports limités à absents) et des cadences d’élevage ralenties.

• Amélioration du profit nutritionnel des produits laitiers et viandes, grâce à des transformations limitées et une nutrition de nos bovins très largement tournée vers leur alimentation naturelle : l’herbe !

Réduction des pertes et déchets et cohérence globale des consommations, en valorisant l’ensemble des productions d’une ferme laitière (lait, veaux, vaches), et en encourageant une consommation responsable et diversifiée.

Vous êtes une jeune entreprise, quelles garanties avons-nous en matière d'hygiène et sécurité alimentaire, et en matière de traçabilité de vos produits ?

Vous avez les mêmes garanties qu’avec n’importe quelle marque nationale que vous trouvez en distribution ! Petite ou grande entreprise, nous devons tous satisfaire aux mêmes réglementations européennes et françaises. Quand vous achetez un de nos produits, ils sont issus d’élevages répertoriés, d’animaux enregistrés et d’ateliers de transformation agrées et contrôlés. L’agriculture paysanne et l’artisanat n’excluent pas l’hygiène !


Et en matière de bien-être animal, nous allons bien au-delà des attentes réglementaires et c’est justement ce qui fait notre différence.

Vos produits ne sont pas exactement les mêmes en fonction des saisons et des régions de distribution. Pourquoi ?

Parce que nous n’avons pas voulu développer une marque monolithique. Nous cultivons une approche paysanne, locale et artisanale de la production alimentaire. Nous ne cherchons pas à standardiser notre production, et n’employons pas de méthodes industrielles allant dans ce sens.


Nous travaillons avec plusieurs éleveurs, terroirs et artisans transformateurs, et surtout avec la Nature, tout au long des saisons. Cette diversité enrichit notre gamme et explique certaines variabilités qui n’affectent en rien la qualité des produits, au contraire !

Qu'est-ce que votre cahier des charges, et comment est-il structuré ?

Nous pensons que les conditions d’élevage et d’abattage des animaux dont on consomme les denrées ne sont pas satisfaisantes. Nous avons donc créé un certain nombre de règles précises pour améliorer le sort de ces bêtes : ce sont ces règles qui constituent notre cahier des charges. Notre attention s’articule largement autour du bien-être animal, mais nous sommes aussi très regardants sur des critères comme l’alimentation ou l’intensité de la sélection génétique.


Notre cahier des charges se concentre aujourd’hui sur la filière laitière. Nous y avons inclus des règles obligatoires (comme laisser les veaux vivre 6 mois au contact direct de leurs mères biologiques) et des règles facultatives, qui donnent des objectifs long terme à notre démarche (comme la reproduction par monte naturelle à 100%).


Notre cahier des charges n’est pas figé. Il est vivant et s’adapte au gré de nos échanges avec nos éleveurs, avec vous, et avec nos structures amies (associations de défense des animaux, groupement paysans, etc). Nous nous engageons à toujours le faire évoluer pour le meilleur.

Où acheter nos produits ?

Quels produits commercialisez-vous, et où les trouver ?

Nous commercialiserons dès notre lancement deux familles de produits : un fromage (on vous en dit plus bientôt) et des découpes de viande bovine. Ces produits seront disponibles à la vente en cette fin d’année 2020, et tous proviennent bien sûr des élevages mettant en œuvre notre cahier des charges bien-être animal.


Comment se les procurer ? Le plus simple est de les commander en ligne sur notre boutique, pour les récupérer en points de retrait ou vous les faire directement livrer à la maison. Nous proposons différents packs de produits adaptés aux besoins de chacun, et nous veillons à limiter les emballages non durables de nos colis.


Nous serons également présents en magasins de distribution spécialisée (bio, local), ainsi que chez vos artisans bouchers et fromagers.

En matière de prix, où situez vous par rapport à des produits comparables

Il est vrai que le coût est un facteur de choix important de nos actes d’achat. Mais alors quel est le prix juste pour les denrées que nous consommons ? Est-ce celui fixé par des pratiques d’élevage et de transformation industrielles, ou est-ce celui fixé par un modèle respectueux des animaux, de l’environnement et des éleveurs ?


Nos produits sont parfois plus chers que ceux que vous pouvez consommer par ailleurs. À cela il y a plusieurs raisons :

• Notre modèle de production est moins « rationnalisé » qu’un autre. Nous faisons le choix de produire moins de lait et de le partager avec le veau, et de prendre un temps naturel pour l’élevage des animaux. Cela a un prix en termes de productivité, et cela nous l’assumons.

• À la différence d’autres entreprises du secteur, nous produisons des volumes très limités de viande et de fromage, et ces volumes ne suffisent pas à « écraser » nos charges et frais logistiques.

• Nous nous attachons aussi à payer nos éleveurs à un prix qui récompense leurs efforts en faveur de nouvelles pratiques d’élevage. Pour que bien-être animal et rentabilité économique soient bel et bien compatibles.

Où acheter nos produits ?

Quels produits commercialisez-vous, et où les trouver ?

Nous commercialiserons dès notre lancement deux familles de produits : un fromage (on vous en dit plus bientôt) et des découpes de viande bovine. Ces produits seront disponibles à la vente en cette fin d’année 2020, et tous proviennent bien sûr des élevages mettant en œuvre notre cahier des charges bien-être animal.


Comment se les procurer ? Le plus simple est de les commander en ligne sur notre boutique, pour les récupérer en points de retrait ou vous les faire directement livrer à la maison. Nous proposons différents packs de produits adaptés aux besoins de chacun, et nous veillons à limiter les emballages non durables de nos colis.


Nous serons également présents en magasins de distribution spécialisée (bio, local), ainsi que chez vos artisans bouchers et fromagers.

En matière de prix, où situez vous par rapport à des produits comparables

Il est vrai que le coût est un facteur de choix important de nos actes d’achat. Mais alors quel est le prix juste pour les denrées que nous consommons ? Est-ce celui fixé par des pratiques d’élevage et de transformation industrielles, ou est-ce celui fixé par un modèle respectueux des animaux, de l’environnement et des éleveurs ?


Nos produits sont parfois plus chers que ceux que vous pouvez consommer par ailleurs. À cela il y a plusieurs raisons :

• Notre modèle de production est moins « rationnalisé » qu’un autre. Nous faisons le choix de produire moins de lait et de le partager avec le veau, et de prendre un temps naturel pour l’élevage des animaux. Cela a un prix en termes de productivité, et cela nous l’assumons.

• À la différence d’autres entreprises du secteur, nous produisons des volumes très limités de viande et de fromage, et ces volumes ne suffisent pas à « écraser » nos charges et frais logistiques.

• Nous nous attachons aussi à payer nos éleveurs à un prix qui récompense leurs efforts en faveur de nouvelles pratiques d’élevage. Pour que bien-être animal et rentabilité économique soient bel et bien compatibles.

Des questions sur nos fromages ?

De quelles garanties est-ce que je bénéficie quand je consomme du lait ou des produits laitiers La Bille Bleue ?

Vous avez la garantie que votre lait provient d’une ferme comme il y en a encore peu en France. Une ferme où au moins une partie des vaches laitières ont le privilège (ou plutôt le droit fondamental) de vivre 6 mois auprès de leur veau. Nos vaches ne consomment pas de concentrés, et ont accès au pâturage la majeure partie de l’année.


Leurs veaux aussi jouissent de leurs droits inaliénables : celui de vivre avec leur mère, d’accéder à l’extérieur, de manger du fourrage, d’avoir une vie sociale riche et une vie d’élevage prolongée.


Nombre de ces critères ont un impact favorable sur la qualité des produits La Bille Bleue que vous consommez, comme par exemple la richesse du lait ou sa teneur en omégas 3.

Où trouver nos fromages ? 

À partir de cette fin d’année 2020, vous trouverez nos premiers fromages à la vente, fabriqués à partir du lait collecté dans nos fermes.


Le plus simple est de les commander en ligne sur notre boutique, pour les récupérer en points de retrait ou vous les faire directement livrer à la maison. Promis, nous veillerons à limiter les emballages non durables de nos colis 😉


Nous serons également présents en magasins de distribution spécialisée (bio, local), ainsi que chez vos artisans fromagers.

Des questions sur nos fromages ?

De quelles garanties est-ce que je bénéficie quand je consomme du lait ou des produits laitiers La Bille Bleue ?

Vous avez la garantie que votre lait provient d’une ferme comme il y en a encore peu en France. Une ferme où au moins une partie des vaches laitières ont le privilège (ou plutôt le droit fondamental) de vivre 6 mois auprès de leur veau. Nos vaches ne consomment pas de concentrés, et ont accès au pâturage la majeure partie de l’année.


Leurs veaux aussi jouissent de leurs droits inaliénables : celui de vivre avec leur mère, d’accéder à l’extérieur, de manger du fourrage, d’avoir une vie sociale riche et une vie d’élevage prolongée.


Nombre de ces critères ont un impact favorable sur la qualité des produits La Bille Bleue que vous consommez, comme par exemple la richesse du lait ou sa teneur en omégas 3.

Où trouver nos fromages ? 

À partir de cette fin d’année 2020, vous trouverez nos premiers fromages à la vente, fabriqués à partir du lait collecté dans nos fermes.


Le plus simple est de les commander en ligne sur notre boutique, pour les récupérer en points de retrait ou vous les faire directement livrer à la maison. Promis, nous veillerons à limiter les emballages non durables de nos colis 😉


Nous serons également présents en magasins de distribution spécialisée (bio, local), ainsi que chez vos artisans fromagers.

Des questions sur nos viandes ?

Que deviennent habituellement les veaux produits par la filière laitière ?

Rappelons d’abord que pour faire du lait, une vache doit donner naissance à un veau. Et pour la filière, ce veau est considéré comme un « co-produit », un déchet de la production laitière. Pas question de le laisser téter le lait de sa mère, cela réduirait les volumes collectés pour la revente !

Alors voici ce qui se passe dans l’immense majorité des cas : le veau, en particulier le mâle qui ne produira pas de lait en grandissant, est séparé de sa mère après quelques heures de vie. Il vivra ensuite une succession de transports, chargements et manipulations, avant d’être confiné dans un bâtiment pendant 3 à 4 mois, nourri de lait en poudre et sans accès à l’extérieur.

Non seulement ce système fait souffrir la vache (privée de son petit) et le veau (arraché à sa mère et condamné à l’élevage intensif), mais en plus il produit de la viande de qualité médiocre, et génère un bilan CO2 lourd. Ce sont ces problèmes que nous souhaitons résoudre avec La Bille Bleue.

Veau sous la mère, veau de lait... Ça existe déjà, même en Bio !

En effet les veaux élevés sous la mère ça existe. Mais ces animaux sont issus de la filière de production dite « allaitante ». Signalons que tous n’ont d’ailleurs pas la chance d’avoir accès à l’extérieur ou de profiter de leur mère toute la journée.


Et cela ne règle pas le problème des veaux produits par la filière laitière. Qu’en fait-on de ces veaux ? Notre volonté est que ces animaux qui nous permettent de boire du lait et savourer du beurre, du fromage ou des yaourts, ne soient pas condamnés à une vie d’élevage intensif. Ce sont ces veaux que l’on veut aider, pour qu’ils ne soient plus considérés comme de vulgaires co-produits.


Ce que nous cherchons à faire, c’est d’apporter un peu de cohérence dans la consommation de denrées animales, en se disant que l’on peut produire du lait et de la viande sur le même type d’exploitation, tout en offrant aux animaux une vie digne et confortable.

La viande de La Bille Bleue n'a pas l'appellation "veau", pourquoi ?

À la différence de l’abattage entre 3 et 5 mois que l’on observe dans la filière dite des « veaux de boucherie », nous n’abattons pas nos animaux avant 8 mois. Après un sevrage progressif à 6 mois, nous laissons grandir nos veaux sur leur ferme de naissance sur une durée de 2 mois minimum. Ils ont le temps de récupérer du sevrage et de se développer, ce qui aura un impact positif sur la qualité de leurs viandes.


Passé la barre des 8 mois, les animaux sont qualifiés de « jeunes bovins de boucherie » aux yeux de la réglementation. Il s’agit principalement d’une nuance lexicale.

L'âge d'abattage de vos bovins n'est pas fixé de façon précise, pourquoi ?

En faisant le choix de ne pas nous imposer un standard d’âge, de durée d’élevage ou de couleur de viande qui irait à l’encontre du bien-être animal, nous produisons des viandes diverses et non standardisées. Tantôt rouges claires tantôt plus foncées, au goût et au dépôt de gras variable, mais toujours tendres et goûteuses, grâce à nos exigences sur l’alimentation des animaux.


Nous sommes convaincus que la qualité gastronomique de nos viandes provient non seulement de nos exigences sur les conditions d’élevage et d’alimentation de nos bêtes, mais aussi de la variabilité des races, terroirs et âges d’abattage. Nous nous efforçons de travailler avec cette variabilité de la Nature, plutôt que d’essayer de la combattre.

De quelles garanties est-ce que je bénéficie quand je consomme une viande estampillée La Bille Bleue ?

Vous avez la garantie que votre viande provient d’un élevage comme il y en a encore peu dans la filière laitière française (et mondiale !). Un élevage qui place le bien-être des animaux en priorité numéro 1, et qui va au-delà des obligations réglementaires ou des critères des labels existants.


Les jeunes bovins que nous élevons ont tous eu la chance (ou plutôt le droit fondamental) de vivre 6 mois auprès de leur mère, n’ont mangé que du lait au pis, de l’herbe et des fourrages herbagers, ont accédé à l’extérieur, et ont été entourés de nombreux congénères. Ils n’ont jamais été déplacés de leur ferme de naissance pendant leur vie d’élevage, et leur impact sur l’environnement est largement abaissé. D’ici quelques mois vous aurez aussi la garantie que ces animaux ont été abattus sur leur lieu de vie.


La plupart de ces mesures ont un impact direct sur la qualité de la viande que vous consommez : parfum, tendreté, jutosité, qualité et répartition du gras.

D'ici la mise en service de votre laboratoire mobile d'abattage, où sont abattus les animaux ?

Sachez d’abord que c’est grâce à vous que nous pourrons accélérer la mise en service de notre camion abattoir : votre soutien incitera éleveurs et partenaires à nous suivre. Alors suivez-nous sur les réseaux, abonnez-vous à la newsletter et essayez nos produits pour montrer que le bien-être animal n’est pas négociable.


En attendant cette mise en service, les animaux seront encore abattus en abattoir conventionnels agréés. Pour maîtriser aux mieux cette étape difficile, nous avons inclus à notre cahier des charges plusieurs critères : choix du prestataire de transport et d’abattage par La Bille Bleue, réduction des temps de transport et d’attente, déplacements par lots de plusieurs animaux, et bien sûr étourdissement systématique.

L'abattage à la ferme est-il autorisé en France ?

Oui, depuis la loi EGAlim 2018. Pour ce qui concerne l’hygiène et les contrôles Qualité, signalons que les opérateurs d’abattoirs mobiles n’ont le droit à aucune dérogation pour exercer : nous sommes soumis aux mêmes contraintes qu’un abattoir conventionnel, notamment en matière d’agrément sanitaire, de propreté, d’inspection des carcasses ou de protection animale. Les abattoirs mobiles sont également soumis aux mêmes contrôles, planifiés ou inopinés, qu’un abattoir fixe et doivent rendre les mêmes comptes aux directions départementales de protection des populations (DDPP).


En d’autres termes, une viande issue d’un abattoir à la ferme agréé bénéficie des mêmes garanties sanitaires que celle provenant d’un abattoir conventionnel. Nous travaillons par ailleurs sur plusieurs mesures en faveur d’une transparence accrue de notre process d’abattage, pour aller ici encore au-delà des contraintes réglementaires obligatoires.

Où trouver nos viandes ?

À partir de cette fin d’année 2020, vous trouverez nos premières découpes de viande à la vente, provenant des animaux élevés suivant notre cahier des charges bien-être animal.

Le plus simple est de les commander en ligne sur notre boutique, pour les récupérer en points de retrait ou vous les faire directement livrer à la maison. Promis, nous veillerons à limiter les emballages non durables de nos colis 😉

Nous serons également présents en magasins de distribution spécialisée (bio, local), ainsi que chez vos artisans bouchers.

Des questions sur nos viandes ?

Que deviennent habituellement les veaux produits par la filière laitière ?

Rappelons d’abord que pour faire du lait, une vache doit donner naissance à un veau. Et pour la filière, ce veau est considéré comme un « co-produit », un déchet de la production laitière. Pas question de le laisser téter le lait de sa mère, cela réduirait les volumes collectés pour la revente !

Alors voici ce qui se passe dans l’immense majorité des cas : le veau, en particulier le mâle qui ne produira pas de lait en grandissant, est séparé de sa mère après quelques heures de vie. Il vivra ensuite une succession de transports, chargements et manipulations, avant d’être confiné dans un bâtiment pendant 3 à 4 mois, nourri de lait en poudre et sans accès à l’extérieur.

Non seulement ce système fait souffrir la vache (privée de son petit) et le veau (arraché à sa mère et condamné à l’élevage intensif), mais en plus il produit de la viande de qualité médiocre, et génère un bilan CO2 lourd. Ce sont ces problèmes que nous souhaitons résoudre avec La Bille Bleue.

Veau sous la mère, veau de lait... Ça existe déjà, même en Bio !

En effet les veaux élevés sous la mère ça existe. Mais ces animaux sont issus de la filière de production dite « allaitante ». Signalons que tous n’ont d’ailleurs pas la chance d’avoir accès à l’extérieur ou de profiter de leur mère toute la journée.


Et cela ne règle pas le problème des veaux produits par la filière laitière. Qu’en fait-on de ces veaux ? Notre volonté est que ces animaux qui nous permettent de boire du lait et savourer du beurre, du fromage ou des yaourts, ne soient pas condamnés à une vie d’élevage intensif. Ce sont ces veaux que l’on veut aider, pour qu’ils ne soient plus considérés comme de vulgaires co-produits.


Ce que nous cherchons à faire, c’est d’apporter un peu de cohérence dans la consommation de denrées animales, en se disant que l’on peut produire du lait et de la viande sur le même type d’exploitation, tout en offrant aux animaux une vie digne et confortable.

La viande de La Bille Bleue n'a pas l'appellation "veau", pourquoi ?

À la différence de l’abattage entre 3 et 5 mois que l’on observe dans la filière dite des « veaux de boucherie », nous n’abattons pas nos animaux avant 8 mois. Après un sevrage progressif à 6 mois, nous laissons grandir nos veaux sur leur ferme de naissance sur une durée de 2 mois minimum. Ils ont le temps de récupérer du sevrage et de se développer, ce qui aura un impact positif sur la qualité de leurs viandes.


Passé la barre des 8 mois, les animaux sont qualifiés de « jeunes bovins de boucherie » aux yeux de la réglementation. Il s’agit principalement d’une nuance lexicale.

L'âge d'abattage de vos bovins n'est pas fixé de façon précise, pourquoi ?

En faisant le choix de ne pas nous imposer un standard d’âge, de durée d’élevage ou de couleur de viande qui irait à l’encontre du bien-être animal, nous produisons des viandes diverses et non standardisées. Tantôt rouges claires tantôt plus foncées, au goût et au dépôt de gras variable, mais toujours tendres et goûteuses, grâce à nos exigences sur l’alimentation des animaux.


Nous sommes convaincus que la qualité gastronomique de nos viandes provient non seulement de nos exigences sur les conditions d’élevage et d’alimentation de nos bêtes, mais aussi de la variabilité des races, terroirs et âges d’abattage. Nous nous efforçons de travailler avec cette variabilité de la Nature, plutôt que d’essayer de la combattre.

De quelles garanties est-ce que je bénéficie quand je consomme une viande estampillée La Bille Bleue ?

Vous avez la garantie que votre viande provient d’un élevage comme il y en a encore peu dans la filière laitière française (et mondiale !). Un élevage qui place le bien-être des animaux en priorité numéro 1, et qui va au-delà des obligations réglementaires ou des critères des labels existants.


Les jeunes bovins que nous élevons ont tous eu la chance (ou plutôt le droit fondamental) de vivre 6 mois auprès de leur mère, n’ont mangé que du lait au pis, de l’herbe et des fourrages herbagers, ont accédé à l’extérieur, et ont été entourés de nombreux congénères. Ils n’ont jamais été déplacés de leur ferme de naissance pendant leur vie d’élevage, et leur impact sur l’environnement est largement abaissé. D’ici quelques mois vous aurez aussi la garantie que ces animaux ont été abattus sur leur lieu de vie.


La plupart de ces mesures ont un impact direct sur la qualité de la viande que vous consommez : parfum, tendreté, jutosité, qualité et répartition du gras.

D'ici la mise en service de votre laboratoire mobile d'abattage, où sont abattus les animaux ?

Sachez d’abord que c’est grâce à vous que nous pourrons accélérer la mise en service de notre camion abattoir : votre soutien incitera éleveurs et partenaires à nous suivre. Alors suivez-nous sur les réseaux, abonnez-vous à la newsletter et essayez nos produits pour montrer que le bien-être animal n’est pas négociable.


En attendant cette mise en service, les animaux seront encore abattus en abattoir conventionnels agréés. Pour maîtriser aux mieux cette étape difficile, nous avons inclus à notre cahier des charges plusieurs critères : choix du prestataire de transport et d’abattage par La Bille Bleue, réduction des temps de transport et d’attente, déplacements par lots de plusieurs animaux, et bien sûr étourdissement systématique.

L'abattage à la ferme est-il autorisé en France ?

Oui, depuis la loi EGAlim 2018. Pour ce qui concerne l’hygiène et les contrôles Qualité, signalons que les opérateurs d’abattoirs mobiles n’ont le droit à aucune dérogation pour exercer : nous sommes soumis aux mêmes contraintes qu’un abattoir conventionnel, notamment en matière d’agrément sanitaire, de propreté, d’inspection des carcasses ou de protection animale. Les abattoirs mobiles sont également soumis aux mêmes contrôles, planifiés ou inopinés, qu’un abattoir fixe et doivent rendre les mêmes comptes aux directions départementales de protection des populations (DDPP).


En d’autres termes, une viande issue d’un abattoir à la ferme agréé bénéficie des mêmes garanties sanitaires que celle provenant d’un abattoir conventionnel. Nous travaillons par ailleurs sur plusieurs mesures en faveur d’une transparence accrue de notre process d’abattage, pour aller ici encore au-delà des contraintes réglementaires obligatoires.

Où trouver nos viandes ?

À partir de cette fin d’année 2020, vous trouverez nos premières découpes de viande à la vente, provenant des animaux élevés suivant notre cahier des charges bien-être animal.

Le plus simple est de les commander en ligne sur notre boutique, pour les récupérer en points de retrait ou vous les faire directement livrer à la maison. Promis, nous veillerons à limiter les emballages non durables de nos colis 😉

Nous serons également présents en magasins de distribution spécialisée (bio, local), ainsi que chez vos artisans bouchers.

Des questions sur La Bille Bleue ?

La Bille Bleue, Bio, Label Rouge, j'ai du mal à faire la différence !

En effet, il y a beaucoup de labels et marques de qualité, et tous ne sont pas fiables. Parlons surtout de la Bio, selon nous une vraie référence en matière d’agriculture : AB est un label officiel reconnu par l’État, alors que La BilleBleue est une marque privée.


Voyez-nous toutefois nous aussi comme une garantie de qualité : si vous trouvez notre estampille sur une viande ou un fromage, vous avez entre les mains un produit qui répond à des critères précis que nous avons développés en interne. Car malgré les formidables avancées apportées par la Bio, certains « trous dans la raquette » persistent, notamment en matière de bien-être animal.

L'intégralité de vos produits est-elle certifiée Bio ?

Nous croyons en l’impact de la Bio pour les consommateurs, les agriculteurs, les animaux et l’environnement. Dans l’immense majorité des cas, nous travaillons en « surcouche » de ce label. Vous avez donc les deux garanties à la fois.

Dans certains cas, nous pouvons être amenés à travailler avec des éleveurs non Bio, quand ils ont un niveau d’exigence suffisamment élevé. Rappelons que certains éleveurs ne sont pas certifiés pour des raisons techniques ou par choix personnel, mais ont malgré tout des pratiques d’élevage au moins égales à leurs collègues Bio. Ce qui est sûr, c’est que quand nous travaillons avec un éleveur, quel qu’il soit, il satisfait à notre cahier des charges La Bille Bleue.


Si la garantie AB reste toutefois indispensable pour vous, c’est facile : cherchez le logo AB sur nos produits 🙂

L'intégralité des animaux de vos élevages sont-ils élevés suivant votre cahier des charges ?

Pas encore. Cet objectif s’atteint de façon progressive et demande du travail de la part de nos partenaires éleveurs. Avec La Bille Bleue, ils ont le courage de s’aventurer vers une agriculture engagée dont ils sont les précurseurs, et c’est un effort que l’on doit saluer !


Dans chacune de nos fermes, nous démarrons avec des groupes de quelques animaux. Ce qui permet aux éleveurs une progression plus douce vers notre système de production. Au fur-et-à-mesure, et grâce à vous qui nous soutenez en achetant nos produits, chaque éleveur pourra généraliser le modèle Bille Bleue à l’intégralité de son élevage.

Si le bien-être animal vous concerne tant, pourquoi élever et consommer des animaux ?

Question intéressante ! Nous observons que les comportements de chasse inter-espèces (et même d’élevage) font partie de la Nature qui nous entoure, et ce depuis des centaines de milliers d’années. La consommation de produits d’origine animale est un phénomène naturel et qui présente de nombreux intérêts nutritionnels.

L’élevage peut être compatible avec le respect des animaux, s’il est conduit de façon responsable, apaisée et humble. C’est la mission que nous nous donnons : offrir une belle vie et une mort digne aux bêtes de fermes que nous consommons.

Vous parlez beaucoup de bien-être animal, y a-t-il d'autres intérêts à consommer vos produits ? 

Il y en a plein ! L’ensemble de notre cahier des charges agit pour le bien-être animal, mais aussi pour un modèle agricole durable, sain et respectueux de l’environnement. Cela passe par l’encadrement de l’alimentation, de la durée d’élevage ou de la conduite générale de nos fermes partenaires.

Citons quelques bénéfices du modèle La Bille Bleue :

• Réduction des émissions de gaz à effet de serre, grâce à un modèle relocalisé (transports limités à absents) et des cadences d’élevage ralenties.

• Amélioration du profit nutritionnel des produits laitiers et viandes, grâce à des transformations limitées et une nutrition de nos bovins très largement tournée vers leur alimentation naturelle : l’herbe !

Réduction des pertes et déchets et cohérence globale des consommations, en valorisant l’ensemble des productions d’une ferme laitière (lait, veaux, vaches), et en encourageant une consommation responsable et diversifiée.

Vous êtes une jeune entreprise, quelles garanties avons-nous en matière d'hygiène et sécurité alimentaire, et en matière de traçabilité de vos produits ?

Vous avez les mêmes garanties qu’avec n’importe quelle marque nationale que vous trouvez en distribution ! Petite ou grande entreprise, nous devons tous satisfaire aux mêmes réglementations européennes et françaises. Quand vous achetez un de nos produits, ils sont issus d’élevages répertoriés, d’animaux enregistrés et d’ateliers de transformation agrées et contrôlés. L’agriculture paysanne et l’artisanat n’excluent pas l’hygiène !


Et en matière de bien-être animal, nous allons bien au-delà des attentes réglementaires et c’est justement ce qui fait notre différence.

Vos produits ne sont pas exactement les mêmes en fonction des saisons et des régions de distribution. Pourquoi ?

Parce que nous n’avons pas voulu développer une marque monolithique. Nous cultivons une approche paysanne, locale et artisanale de la production alimentaire. Nous ne cherchons pas à standardiser notre production, et n’employons pas de méthodes industrielles allant dans ce sens.


Nous travaillons avec plusieurs éleveurs, terroirs et artisans transformateurs, et surtout avec la Nature, tout au long des saisons. Cette diversité enrichit notre gamme et explique certaines variabilités qui n’affectent en rien la qualité des produits, au contraire !

Qu'est-ce que votre cahier des charges, et comment est-il structuré ?

Nous pensons que les conditions d’élevage et d’abattage des animaux dont on consomme les denrées ne sont pas satisfaisantes. Nous avons donc créé un certain nombre de règles précises pour améliorer le sort de ces bêtes : ce sont ces règles qui constituent notre cahier des charges. Notre attention s’articule largement autour du bien-être animal, mais nous sommes aussi très regardants sur des critères comme l’alimentation ou l’intensité de la sélection génétique.


Notre cahier des charges se concentre aujourd’hui sur la filière laitière. Nous y avons inclus des règles obligatoires (comme laisser les veaux vivre 6 mois au contact direct de leurs mères biologiques) et des règles facultatives, qui donnent des objectifs long terme à notre démarche (comme la reproduction par monte naturelle à 100%).


Notre cahier des charges n’est pas figé. Il est vivant et s’adapte au gré de nos échanges avec nos éleveurs, avec vous, et avec nos structures amies (associations de défense des animaux, groupement paysans, etc). Nous nous engageons à toujours le faire évoluer pour le meilleur.

Des questions sur La Bille Bleue ?

La Bille Bleue, Bio, Label Rouge, j'ai du mal à faire la différence !

En effet, il y a beaucoup de labels et marques de qualité, et tous ne sont pas fiables. Parlons surtout de la Bio, selon nous une vraie référence en matière d’agriculture : AB est un label officiel reconnu par l’État, alors que La BilleBleue est une marque privée.


Voyez-nous toutefois nous aussi comme une garantie de qualité : si vous trouvez notre estampille sur une viande ou un fromage, vous avez entre les mains un produit qui répond à des critères précis que nous avons développés en interne. Car malgré les formidables avancées apportées par la Bio, certains « trous dans la raquette » persistent, notamment en matière de bien-être animal.

L'intégralité de vos produits est-elle certifiée Bio ?

Nous croyons en l’impact de la Bio pour les consommateurs, les agriculteurs, les animaux et l’environnement. Dans l’immense majorité des cas, nous travaillons en « surcouche » de ce label. Vous avez donc les deux garanties à la fois.

Dans certains cas, nous pouvons être amenés à travailler avec des éleveurs non Bio, quand ils ont un niveau d’exigence suffisamment élevé. Rappelons que certains éleveurs ne sont pas certifiés pour des raisons techniques ou par choix personnel, mais ont malgré tout des pratiques d’élevage au moins égales à leurs collègues Bio. Ce qui est sûr, c’est que quand nous travaillons avec un éleveur, quel qu’il soit, il satisfait à notre cahier des charges La Bille Bleue.


Si la garantie AB reste toutefois indispensable pour vous, c’est facile : cherchez le logo AB sur nos produits 🙂

L'intégralité des animaux de vos élevages sont-ils élevés suivant votre cahier des charges ?

Pas encore. Cet objectif s’atteint de façon progressive et demande du travail de la part de nos partenaires éleveurs. Avec La Bille Bleue, ils ont le courage de s’aventurer vers une agriculture engagée dont ils sont les précurseurs, et c’est un effort que l’on doit saluer !


Dans chacune de nos fermes, nous démarrons avec des groupes de quelques animaux. Ce qui permet aux éleveurs une progression plus douce vers notre système de production. Au fur-et-à-mesure, et grâce à vous qui nous soutenez en achetant nos produits, chaque éleveur pourra généraliser le modèle Bille Bleue à l’intégralité de son élevage.

Si le bien-être animal vous concerne tant, pourquoi élever et consommer des animaux ?

Question intéressante ! Nous observons que les comportements de chasse inter-espèces (et même d’élevage) font partie de la Nature qui nous entoure, et ce depuis des centaines de milliers d’années. La consommation de produits d’origine animale est un phénomène naturel et qui présente de nombreux intérêts nutritionnels.

L’élevage peut être compatible avec le respect des animaux, s’il est conduit de façon responsable, apaisée et humble. C’est la mission que nous nous donnons : offrir une belle vie et une mort digne aux bêtes de fermes que nous consommons.

Vous parlez beaucoup de bien-être animal, y a-t-il d'autres intérêts à consommer vos produits ? 

Il y en a plein ! L’ensemble de notre cahier des charges agit pour le bien-être animal, mais aussi pour un modèle agricole durable, sain et respectueux de l’environnement. Cela passe par l’encadrement de l’alimentation, de la durée d’élevage ou de la conduite générale de nos fermes partenaires.

Citons quelques bénéfices du modèle La Bille Bleue :

• Réduction des émissions de gaz à effet de serre, grâce à un modèle relocalisé (transports limités à absents) et des cadences d’élevage ralenties.

• Amélioration du profit nutritionnel des produits laitiers et viandes, grâce à des transformations limitées et une nutrition de nos bovins très largement tournée vers leur alimentation naturelle : l’herbe !

Réduction des pertes et déchets et cohérence globale des consommations, en valorisant l’ensemble des productions d’une ferme laitière (lait, veaux, vaches), et en encourageant une consommation responsable et diversifiée.

Vous êtes une jeune entreprise, quelles garanties avons-nous en matière d'hygiène et sécurité alimentaire, et en matière de traçabilité de vos produits ?

Vous avez les mêmes garanties qu’avec n’importe quelle marque nationale que vous trouvez en distribution ! Petite ou grande entreprise, nous devons tous satisfaire aux mêmes réglementations européennes et françaises. Quand vous achetez un de nos produits, ils sont issus d’élevages répertoriés, d’animaux enregistrés et d’ateliers de transformation agrées et contrôlés. L’agriculture paysanne et l’artisanat n’excluent pas l’hygiène !


Et en matière de bien-être animal, nous allons bien au-delà des attentes réglementaires et c’est justement ce qui fait notre différence.

Vos produits ne sont pas exactement les mêmes en fonction des saisons et des régions de distribution. Pourquoi ?

Parce que nous n’avons pas voulu développer une marque monolithique. Nous cultivons une approche paysanne, locale et artisanale de la production alimentaire. Nous ne cherchons pas à standardiser notre production, et n’employons pas de méthodes industrielles allant dans ce sens.


Nous travaillons avec plusieurs éleveurs, terroirs et artisans transformateurs, et surtout avec la Nature, tout au long des saisons. Cette diversité enrichit notre gamme et explique certaines variabilités qui n’affectent en rien la qualité des produits, au contraire !

Qu'est-ce que votre cahier des charges, et comment est-il structuré ?

Nous pensons que les conditions d’élevage et d’abattage des animaux dont on consomme les denrées ne sont pas satisfaisantes. Nous avons donc créé un certain nombre de règles précises pour améliorer le sort de ces bêtes : ce sont ces règles qui constituent notre cahier des charges. Notre attention s’articule largement autour du bien-être animal, mais nous sommes aussi très regardants sur des critères comme l’alimentation ou l’intensité de la sélection génétique.


Notre cahier des charges se concentre aujourd’hui sur la filière laitière. Nous y avons inclus des règles obligatoires (comme laisser les veaux vivre 6 mois au contact direct de leurs mères biologiques) et des règles facultatives, qui donnent des objectifs long terme à notre démarche (comme la reproduction par monte naturelle à 100%).


Notre cahier des charges n’est pas figé. Il est vivant et s’adapte au gré de nos échanges avec nos éleveurs, avec vous, et avec nos structures amies (associations de défense des animaux, groupement paysans, etc). Nous nous engageons à toujours le faire évoluer pour le meilleur.

Où acheter nos produits ?

Quels produits commercialisez-vous, et où les trouver ?

Nous commercialiserons dès notre lancement deux familles de produits : un fromage (on vous en dit plus bientôt) et des découpes de viandes bovine. Ces produits seront disponibles à la vente en cette fin d’année 2020, et tous proviennent bien sûr des élevages mettant en œuvre notre cahier des charges bien-être animal.


Comment se les procurer ? Le plus simple est de les commander en ligne sur notre boutique, pour les récupérer en points de retrait ou vous les faire directement livrer à la maison. Nous proposons différents packs de produits adaptés aux besoins de chacun, et nous veillons à limiter les emballages non durables de nos colis.


Nous serons également présents en magasins de distribution spécialisée (bio, local), ainsi que chez vos artisans bouchers et fromagers.

En matière de prix, où situez vous par rapport à des produits comparables

Il est vrai que le coût est un facteur de choix important de nos actes d’achat. Mais alors quel est le prix juste pour les denrées que nous consommons ? Est-ce le celui fixé par des pratiques d’élevage et de transformation industrielles, ou est-ce celui fixé par un modèle respectueux des animaux, de l’environnement et des éleveurs ?


Nos produits sont parfois plus chers que ceux que vous pouvez consommer par ailleurs. A cela il y a plusieurs raisons :

• Notre modèle de production est moins « rationnalisé » qu’un autre. Nous faisons le choix de produire moins de lait et de le partager avec le veau, et de prendre un temps naturel pour l’élevage des animaux. Cela a un prix en termes de productivité, et cela nous l’assumons.

• À la différence d’autres entreprises du secteur, nous produisons des volumes très limités de viande et de fromage, et ces volumes ne suffisent pas à « écraser » nos charges et frais logistiques.

• Nous nous attachons aussi à payer nos éleveurs à un prix qui récompense leurs efforts en faveur de nouvelles pratiques d’élevage. Pour que bien-être animal et rentabilité économique soient bel et bien compatibles.

Où acheter nos produits ?

Quels produits commercialisez-vous, et où les trouver ?

Nous commercialiserons dès notre lancement deux familles de produits : un fromage (on vous en dit plus bientôt) et des découpes de viandes bovine. Ces produits seront disponibles à la vente en cette fin d’année 2020, et tous proviennent bien sûr des élevages mettant en œuvre notre cahier des charges bien-être animal.


Comment se les procurer ? Le plus simple est de les commander en ligne sur notre boutique, pour les récupérer en points de retrait ou vous les faire directement livrer à la maison. Nous proposons différents packs de produits adaptés aux besoins de chacun, et nous veillons à limiter les emballages non durables de nos colis.


Nous serons également présents en magasins de distribution spécialisée (bio, local), ainsi que chez vos artisans bouchers et fromagers.

En matière de prix, où situez vous par rapport à des produits comparables

Il est vrai que le coût est un facteur de choix important de nos actes d’achat. Mais alors quel est le prix juste pour les denrées que nous consommons ? Est-ce le celui fixé par des pratiques d’élevage et de transformation industrielles, ou est-ce celui fixé par un modèle respectueux des animaux, de l’environnement et des éleveurs ?


Nos produits sont parfois plus chers que ceux que vous pouvez consommer par ailleurs. A cela il y a plusieurs raisons :

• Notre modèle de production est moins « rationnalisé » qu’un autre. Nous faisons le choix de produire moins de lait et de le partager avec le veau, et de prendre un temps naturel pour l’élevage des animaux. Cela a un prix en termes de productivité, et cela nous l’assumons.

• À la différence d’autres entreprises du secteur, nous produisons des volumes très limités de viande et de fromage, et ces volumes ne suffisent pas à « écraser » nos charges et frais logistiques.

• Nous nous attachons aussi à payer nos éleveurs à un prix qui récompense leurs efforts en faveur de nouvelles pratiques d’élevage. Pour que bien-être animal et rentabilité économique soient bel et bien compatibles.

Des questions sur nos fromages ?

De quelles garanties est-ce que je bénéficie quand je consomme du lait ou des produits laitiers La Bille Bleue ?

Vous avez la garantie que votre lait provient d’une ferme comme il y en a encore peu en France. Une ferme où au moins une partie des vaches laitières ont le privilège (ou plutôt le droit fondamental) de vivre 6 mois auprès de leur veau. Nos vaches ne consomment pas de concentrés, et ont accès au pâturage la majeure partie de l’année.


Leurs veaux aussi jouissent de leurs droits inaliénables : celui de vivre avec leur mère, d’accéder à l’extérieur, de manger du fourrage, d’avoir une vie sociale riche et une vie d’élevage prolongée.


Nombre de ces critères ont un impact favorable sur la qualité des produits La Bille Bleue que vous consommez, comme par exemple la richesse du lait ou sa teneur en omégas 3.

Où trouver nos fromages ? 

À partir de cette fin d’année 2020, vous trouverez nos premiers fromages à la vente, fabriqués à partir du lait collecté dans nos fermes.


Le plus simple est de les commander en ligne sur notre boutique, pour les récupérer en points de retrait ou vous les faire directement livrer à la maison. Promis, nous veillerons à limiter les emballages non durables de nos colis 😉


Nous serons également présents en magasins de distribution spécialisée (bio, local), ainsi que chez vos artisans fromagers.

Des questions sur nos fromages ?

De quelles garanties est-ce que je bénéficie quand je consomme du lait ou des produits laitiers La Bille Bleue ?

Vous avez la garantie que votre lait provient d’une ferme comme il y en a encore peu en France. Une ferme où au moins une partie des vaches laitières ont le privilège (ou plutôt le droit fondamental) de vivre 6 mois auprès de leur veau. Nos vaches ne consomment pas de concentrés, et ont accès au pâturage la majeure partie de l’année.


Leurs veaux aussi jouissent de leurs droits inaliénables : celui de vivre avec leur mère, d’accéder à l’extérieur, de manger du fourrage, d’avoir une vie sociale riche et une vie d’élevage prolongée.


Nombre de ces critères ont un impact favorable sur la qualité des produits La Bille Bleue que vous consommez, comme par exemple la richesse du lait ou sa teneur en omégas 3.

Où trouver nos fromages ? 

À partir de cette fin d’année 2020, vous trouverez nos premiers fromages à la vente, fabriqués à partir du lait collecté dans nos fermes.


Le plus simple est de les commander en ligne sur notre boutique, pour les récupérer en points de retrait ou vous les faire directement livrer à la maison. Promis, nous veillerons à limiter les emballages non durables de nos colis 😉


Nous serons également présents en magasins de distribution spécialisée (bio, local), ainsi que chez vos artisans fromagers.

Des questions sur nos viandes ?

Que deviennent habituellement les veaux produits par la filière laitière ?

Rappelons d’abord que pour faire du lait, une vache doit donner naissance à un veau. Et pour la filière, ce veau est considéré comme un « co-produit », un déchet de la production laitière. Pas question de le laisser téter le lait de sa mère, cela réduirait les volumes collectés pour la revente !

Alors voici ce qui se passe dans l’immense majorité des cas : le veau, en particulier le mâle qui ne produira pas de lait en grandissant, est séparé de sa mère après quelques heures de vie. Il vivra ensuite une succession de transports, chargements et manipulations, avant d’être confiné dans un bâtiment pendant 3 à 4 mois, nourri de lait en poudre et sans accès à l’extérieur.

Non seulement ce système fait souffrir la vache (privée de son petit) et le veau (arraché à sa mère et condamné à l’élevage intensif), mais en plus il produit de la viande de qualité médiocre, et génère un bilan CO2 lourd. Ce sont ces problèmes que nous souhaitons résoudre avec La Bille Bleue.

Veau sous la mère, veau de lait... Ça existe déjà, même en Bio !

En effet les veaux élevés sous la mère ça existe. Mais ces animaux sont issus de la filière de production dite « allaitante ». Signalons que tous n’ont d’ailleurs pas la chance d’avoir accès à l’extérieur ou de profiter de leur mère toute la journée.


Et cela ne règle pas le problème des veaux produits par la filière laitière. Qu’en fait-on de ces veaux ? Notre volonté est que ces animaux qui nous permettent de boire du lait et savourer du beurre, du fromage ou des yaourts, ne soient pas condamnés à une vie d’élevage intensif. Ce sont ces veaux que l’on veut aider, pour qu’ils ne soient plus considérés comme de vulgaires co-produits.


Ce que nous cherchons à faire, c’est d’apporter un peu de cohérence dans la consommation de denrées animales, en se disant que l’on peut produire du lait et de la viande sur le même type d’exploitation, tout en offrant aux animaux une vie digne et confortable.

La viande de La Bille Bleue n'a pas l'appellation "veau", pourquoi ?

À la différence de l’abattage entre 3 et 5 mois que l’on observe dans la filière dite des « veaux de boucherie », nous n’abattons pas nos animaux avant 8 mois. Après un sevrage progressif à 6 mois, nous laissons grandir nos veaux sur leur ferme de naissance sur une durée de 2 mois minimum. Ils ont le temps de récupérer du sevrage et de se développer, ce qui aura un impact positif sur la qualité de leurs viandes.


Passé la barre des 8 mois, les animaux sont qualifiés de « jeunes bovins de boucherie » aux yeux de la réglementation. Il s’agit principalement d’une nuance lexicale.

L'âge d'abattage de vos bovins n'est pas fixé de façon précise, pourquoi ?

En faisant le choix de ne pas nous imposer un standard d’âge, de durée d’élevage ou de couleur de viande qui irait à l’encontre du bien-être animal, nous produisons des viandes diverses et non standardisées. Tantôt rouges claires tantôt plus foncées, au goût et au dépôt de gras variable, mais toujours tendres et goûteuses, grâce à nos exigences sur l’alimentation des animaux.


Nous sommes convaincus que la qualité gastronomique de nos viandes provient non seulement de nos exigences sur les conditions d’élevage et d’alimentation de nos bêtes, mais aussi de la variabilité des races, terroirs et âges d’abattage. Nous nous efforçons de travailler avec cette variabilité de la Nature, plutôt que d’essayer de la combattre.

De quelles garanties est-ce que je bénéficie quand je consomme une viande estampillée La Bille Bleue ?

Vous avez la garantie que votre viande provient d’un élevage comme il y en a encore peu dans la filière laitière française (et mondiale !). Un élevage qui place le bien-être des animaux en priorité numéro 1, et qui va au-delà des obligations réglementaires ou des critères des labels existants.


Les jeunes bovins que nous élevons ont tous eu la chance (ou plutôt le droit fondamental) de vivre 6 mois auprès de leur mère, n’ont mangé que du lait au pis, de l’herbe et des fourrages herbagers, ont accédé à l’extérieur, et ont été entourés de nombreux congénères. Ils n’ont jamais été déplacés de leur ferme de naissance pendant leur vie d’élevage, et leur impact sur l’environnement est largement abaissé. D’ici quelques mois vous aurez aussi la garantie que ces animaux ont été abattus sur leur lieu de vie.


La plupart de ces mesures ont un impact direct sur la qualité de la viande que vous consommez : parfum, tendreté, jutosité, qualité et répartition du gras.

D'ici la mise en service de votre laboratoire mobile d'abattage, où sont abattus les animaux ?

Sachez d’abord que c’est grâce à vous que nous pourrons accélérer la mise en service de notre camion abattoir : votre soutien incitera éleveurs et partenaires à nous suivre. Alors suivez-nous sur les réseaux, abonnez-vous à la newsletter et essayez nos produits pour montrer que le bien-être animal n’est pas négociable.


En attendant cette mise en service, les animaux seront encore abattus en abattoir conventionnels agréés. Pour maîtriser aux mieux cette étape difficile, nous avons inclus à notre cahier des charges plusieurs critères : choix du prestataire de transport et d’abattage par La Bille Bleue, réduction des temps de transport et d’attente, déplacements par lots de plusieurs animaux, et bien sûr étourdissement systématique.

L'abattage à la ferme est-il autorisé en France ?

Oui, depuis la loi EGAlim 2018. Pour ce qui concerne l’hygiène et les contrôles Qualité, signalons que les opérateurs d’abattoirs mobiles n’ont le droit à aucune dérogation pour exercer : nous sommes soumis aux mêmes contraintes qu’un abattoir conventionnel, notamment en matière d’agrément sanitaire, de propreté, d’inspection des carcasses ou de protection animale. Les abattoirs mobiles sont également soumis aux mêmes contrôles, planifiés ou inopinés, qu’un abattoir fixe et doivent rendre les mêmes comptes aux directions départementales de protection des populations (DDPP).


En d’autres termes, une viande issue d’un abattoir à la ferme agréé bénéficie des mêmes garanties sanitaires que celle provenant d’un abattoir conventionnel. Nous travaillons par ailleurs sur plusieurs mesures en faveur d’une transparence accrue de notre process d’abattage, pour aller ici encore au-delà des contraintes réglementaires obligatoires.

Où trouver nos viandes ?

À partir de cette fin d’année 2020, vous trouverez nos premières découpes de viande à la vente, provenant des animaux élevés suivant notre cahier des charges bien-être animal.

Le plus simple est de les commander en ligne sur notre boutique, pour les récupérer en points de retrait ou vous les faire directement livrer à la maison. Promis, nous veillerons à limiter les emballages non durables de nos colis 😉

Nous serons également présents en magasins de distribution spécialisée (bio, local), ainsi que chez vos artisans bouchers.

Des questions sur nos viandes ?

Que deviennent habituellement les veaux produits par la filière laitière ?

Rappelons d’abord que pour faire du lait, une vache doit donner naissance à un veau. Et pour la filière, ce veau est considéré comme un « co-produit », un déchet de la production laitière. Pas question de le laisser téter le lait de sa mère, cela réduirait les volumes collectés pour la revente !

Alors voici ce qui se passe dans l’immense majorité des cas : le veau, en particulier le mâle qui ne produira pas de lait en grandissant, est séparé de sa mère après quelques heures de vie. Il vivra ensuite une succession de transports, chargements et manipulations, avant d’être confiné dans un bâtiment pendant 3 à 4 mois, nourri de lait en poudre et sans accès à l’extérieur.

Non seulement ce système fait souffrir la vache (privée de son petit) et le veau (arraché à sa mère et condamné à l’élevage intensif), mais en plus il produit de la viande de qualité médiocre, et génère un bilan CO2 lourd. Ce sont ces problèmes que nous souhaitons résoudre avec La Bille Bleue.

Veau sous la mère, veau de lait... Ça existe déjà, même en Bio !

En effet les veaux élevés sous la mère ça existe. Mais ces animaux sont issus de la filière de production dite « allaitante ». Signalons que tous n’ont d’ailleurs pas la chance d’avoir accès à l’extérieur ou de profiter de leur mère toute la journée.


Et cela ne règle pas le problème des veaux produits par la filière laitière. Qu’en fait-on de ces veaux ? Notre volonté est que ces animaux qui nous permettent de boire du lait et savourer du beurre, du fromage ou des yaourts, ne soient pas condamnés à une vie d’élevage intensif. Ce sont ces veaux que l’on veut aider, pour qu’ils ne soient plus considérés comme de vulgaires co-produits.


Ce que nous cherchons à faire, c’est d’apporter un peu de cohérence dans la consommation de denrées animales, en se disant que l’on peut produire du lait et de la viande sur le même type d’exploitation, tout en offrant aux animaux une vie digne et confortable.

La viande de La Bille Bleue n'a pas l'appellation "veau", pourquoi ?

À la différence de l’abattage entre 3 et 5 mois que l’on observe dans la filière dite des « veaux de boucherie », nous n’abattons pas nos animaux avant 8 mois. Après un sevrage progressif à 6 mois, nous laissons grandir nos veaux sur leur ferme de naissance sur une durée de 2 mois minimum. Ils ont le temps de récupérer du sevrage et de se développer, ce qui aura un impact positif sur la qualité de leurs viandes.


Passé la barre des 8 mois, les animaux sont qualifiés de « jeunes bovins de boucherie » aux yeux de la réglementation. Il s’agit principalement d’une nuance lexicale.

L'âge d'abattage de vos bovins n'est pas fixé de façon précise, pourquoi ?

En faisant le choix de ne pas nous imposer un standard d’âge, de durée d’élevage ou de couleur de viande qui irait à l’encontre du bien-être animal, nous produisons des viandes diverses et non standardisées. Tantôt rouges claires tantôt plus foncées, au goût et au dépôt de gras variable, mais toujours tendres et goûteuses, grâce à nos exigences sur l’alimentation des animaux.


Nous sommes convaincus que la qualité gastronomique de nos viandes provient non seulement de nos exigences sur les conditions d’élevage et d’alimentation de nos bêtes, mais aussi de la variabilité des races, terroirs et âges d’abattage. Nous nous efforçons de travailler avec cette variabilité de la Nature, plutôt que d’essayer de la combattre.

De quelles garanties est-ce que je bénéficie quand je consomme une viande estampillée La Bille Bleue ?

Vous avez la garantie que votre viande provient d’un élevage comme il y en a encore peu dans la filière laitière française (et mondiale !). Un élevage qui place le bien-être des animaux en priorité numéro 1, et qui va au-delà des obligations réglementaires ou des critères des labels existants.


Les jeunes bovins que nous élevons ont tous eu la chance (ou plutôt le droit fondamental) de vivre 6 mois auprès de leur mère, n’ont mangé que du lait au pis, de l’herbe et des fourrages herbagers, ont accédé à l’extérieur, et ont été entourés de nombreux congénères. Ils n’ont jamais été déplacés de leur ferme de naissance pendant leur vie d’élevage, et leur impact sur l’environnement est largement abaissé. D’ici quelques mois vous aurez aussi la garantie que ces animaux ont été abattus sur leur lieu de vie.


La plupart de ces mesures ont un impact direct sur la qualité de la viande que vous consommez : parfum, tendreté, jutosité, qualité et répartition du gras.

D'ici la mise en service de votre laboratoire mobile d'abattage, où sont abattus les animaux ?

Sachez d’abord que c’est grâce à vous que nous pourrons accélérer la mise en service de notre camion abattoir : votre soutien incitera éleveurs et partenaires à nous suivre. Alors suivez-nous sur les réseaux, abonnez-vous à la newsletter et essayez nos produits pour montrer que le bien-être animal n’est pas négociable.


En attendant cette mise en service, les animaux seront encore abattus en abattoir conventionnels agréés. Pour maîtriser aux mieux cette étape difficile, nous avons inclus à notre cahier des charges plusieurs critères : choix du prestataire de transport et d’abattage par La Bille Bleue, réduction des temps de transport et d’attente, déplacements par lots de plusieurs animaux, et bien sûr étourdissement systématique.

L'abattage à la ferme est-il autorisé en France ?

Oui, depuis la loi EGAlim 2018. Pour ce qui concerne l’hygiène et les contrôles Qualité, signalons que les opérateurs d’abattoirs mobiles n’ont le droit à aucune dérogation pour exercer : nous sommes soumis aux mêmes contraintes qu’un abattoir conventionnel, notamment en matière d’agrément sanitaire, de propreté, d’inspection des carcasses ou de protection animale. Les abattoirs mobiles sont également soumis aux mêmes contrôles, planifiés ou inopinés, qu’un abattoir fixe et doivent rendre les mêmes comptes aux directions départementales de protection des populations (DDPP).


En d’autres termes, une viande issue d’un abattoir à la ferme agréé bénéficie des mêmes garanties sanitaires que celle provenant d’un abattoir conventionnel. Nous travaillons par ailleurs sur plusieurs mesures en faveur d’une transparence accrue de notre process d’abattage, pour aller ici encore au-delà des contraintes réglementaires obligatoires.

Où trouver nos viandes ?

À partir de cette fin d’année 2020, vous trouverez nos premières découpes de viande à la vente, provenant des animaux élevés suivant notre cahier des charges bien-être animal.

Le plus simple est de les commander en ligne sur notre boutique, pour les récupérer en points de retrait ou vous les faire directement livrer à la maison. Promis, nous veillerons à limiter les emballages non durables de nos colis 😉

Nous serons également présents en magasins de distribution spécialisée (bio, local), ainsi que chez vos artisans bouchers.